Echaudé biscuit

Gros échaudés, échaudés moyens, échaudés petits, Jeannots, Charlots, Bouchons c’est une véritable collections de biscuits et de saveurs à déguster à Carmaux.

L’échaudé est un petit biscuit sec à l’anis connu à Carmaux depuis des générations. Il y avait des biscuits secs de ce type là un peu partout en France au Moyen-Age, avec des recettes légèrement différentes. Mais la touche d'anis aurait été ajoutée dans le Tarn à l'époque de St Louis et aujourd'hui c'est en Aveyron et dans le Tarn autour de Carmaux que la tradition semble avoir le plus perduré. Ces biscuits faisaient partie du panier que les mineurs emmenaient au fond de la mine, car ils se gardent longtemps.

Il n'y a pas de matière grasse, pas de sucre. Pour fabriquer des échaudés, il faut de la farine, de l'eau, de la levure, du sel et de l'anis. Pâte à pain parfumée à l'anis, plante jadis très cultivée dans le Ségala, l'échaudé doit son croustillant à son mode de préparation : après un bain dans l'eau bouillante, le paton est mis à sécher sur une grille avant sa cuisson au four. Ce procédé permet d'obtenir un gâteau sec à longue conservation, sans additif chimique et aux propriétés diététiques reconnues.

Le Janot, quant à lui, est une version plus élaborée, contenant du beurre et parfois du sucre. Une petite variante existe avec le Charlot, qui est un échaudé agrémenté d'orange.

A Carmaux la biscuiterie Deymier et la biscuiterie Carmausine sont deux artisans emblématiques qui perpétuent la tradition de la fabrication de l’échaudé. Tous deux sont présents au marché hebdomadaire de Carmaux.